Luxembourg Creative Forum, Innover et Entreprendre

Ne plus afficher

Fermer

Aide

Que votre inscription soit ou ne soit pas prise en charge par votre employeur, la 1ère étape est de créer votre compte individuel en complétant avec vos coordonnées de facturation. Il vous suffira ensuite de vous y connecter afin de vous inscrire/participer à une rencontre LUXEMBOURG CREATIVE.

Aspects techniques et économiques de la PEB : va-t-on trop vite ?

Orateur(s) : Nicolas Spies, Confédération de la Construction
Date : Le 12/06/2014 de 12h à 14h
Lieu : CCILB - Grand'Rue 1, 6800 Libramont
Thématique : Bois Environnement Habitat-Construction

Vous souhaitez être mis au courant des conférences sur le même thème ?

Nicolas Spies, conseiller énergie pour la Confédération Construction Wallonne, est revenu sur le contexte européen relatif à la directive sur la PEB. Diverses raisons expliquent cette initiative dont notamment le réchauffement climatique et la maîtrise des coûts en matière d’approvisionnement énergétique. Le champ d’application de la PEB concerne les bâtiments neufs ou assimilés, les rénovations importantes, les rénovations simples et le changement d’affectation. L’orateur a souligné la nécessité de rendre plus accessible et plus compréhensible les indicateurs PEB actuels.  

 

Les objectifs politiques wallons sont, par exemple, pour 2017 des bâtiments neufs « passifs ou équivalent » pour les pouvoirs publics et en 2019 cela concernera l'ensemble des bâtiments neufs. En matière de rénovation, la Flandre souhaite qu’en 2020 l'ensemble des bâtiments existants ait un toit et du vitrage isolant ainsi qu’un système de chauffage performant. Cela s'imposera progressivement suite à l'achat d'un bien immobiler.

 

L’orateur s’est penché sur le coût et l’accessibilité à la construction. Les exigences relatives à la PEB ont fait augmenter les coûts de construction hors le pouvoir d’achat et la confiance des ménages sont en baisse, et l’accès au financement est de plus en plus contraignant. Une étude réalisée par l’Université de Gand montre que le surcoût engendré pour atteindre un niveau E30 pour une habitation neuve (220 000€ moyenne minimum) fait drastiquement chuter l’accessibilité à la construction (270 000€ pour atteindre un niveau E30).

 

Le débat qui a suivi la rencontre a permis de soulever d’autres aspects comme ceux des contrôles réalisés ou non sur chantier, des formations, de l’améliorations des collaborations, etc.