Orateur(s)
Valérie Géron Conseil en développement durable, RSE et marketing éthique (We are heroes & Positive Impact)
Aude Piette Co-gérante et fondatrice du co-working Gare (Restaurant Les Gamines et Hotel du Val de Poix)
Guillaume Berlemont Founder (We Circular)
Adrienne Delacroix Fondatrice (Moulin de Hollange)
en collaboration avec "Arlon Ville Etudiante" ASBL
Résumé

La conférence a lieu dans l’ancienne chapelle du Campus d’Arlon au cœur de l’Université de Liège. Pour commencer, c'est Valérie Géron de Positive Impact qui nous donne la définition des 3 P (Profit, People, Planet) et des 3 R : Reduce (son impact, faire plus avec moins), Recreate (du lien) et Resilience (rebondir, s’en sortir avec son réseau). Mais aussi les leviers connus d’une économie durable : l’efficience, le côté circulaire, le côté fonctionnel (exemple : louer au lieu d’acheter son matériel d’impression), biosourcée, inclusive, collaborative, de partage, locale.
 

Pourquoi y accéder ? Pour plus d’exigence (car les risques au niveau climatique augmente), par choix ou préférence (les consommateurs n’ont plus confiance en la politique, les entrepreneurs sont les nouveaux héros), pour une visibilité gratuite (les gens aiment les belles histoires, le storytelling devient viral), pour développer le sentiment d’appartenance par rapport au personnel et à la clientèle, qui deviennent aussi eux-mêmes ambassadeurs de la marque! Pour provoquer la coopération et entrer dans un cercle vertueux !

Il y a autant de possibilités d’y arriver qu’il y a d’entreprise, on peut procéder par étapes: d’abord préparer le terrain, ensuite faire le bilan avec les parties prenantes, et puis avoir des ambitions et s’y tenir. Trois ingrédients indispensables pour trouver la recette : la patience (avancer pas à pas), la communication (intérieure & extérieure) et la collaboration (avoir un regard différent, ouvrir les perspectives…)!

 

C’est ensuite à Aude Piette de nous faire part de son témoignage à travers le restaurant et l’hôtel de famille qu’elle a repris avec sa soeur à Poix-Saint-Hubert. Les décisions se sont prises au fur et à mesure de l’avancement du projet. Avec surtout une envie de commencer par ce qu’elles ressentaient toutes les deux: la nature, le bâtiment, l’emploi de 15 personnes. Avec sa sœur, elles se sont posées la question : quelle est notre table idéale pour le restaurant ? Et l’envie de respecter les produits locaux et l’artisanat s’est faite ressentir directement !

La charte interne est claire, et en même temps, elles ont pris du temps pour la rédiger, plus d’un an et demi : les recettes sont personnelles, avec 85 à 90% de produits locaux, choix des bières brassées par les artisans eux-mêmes, etc...

 

Elles se sont aussi adaptées aux besoins et aux demandes des clients. Le « doggy bag » pour soi (et non pour le chien ;-) est devenu une habitude. A l’hôtel, on propose au client de réutiliser son linge de bain… ou pas. Car le plaisir et le bonheur de l’expérience doivent aussi rester au centre ! Au niveau du personnel aussi. L’équipe est inclue dans la réflexion.

Le projet est toujours réfléchi dans sa globalité, le fil rouge c’est le restaurant, l’hôtel et le co-working dans une démarche « SLOW » et qui ramène du sens et du plaisir simple ! Le désir de défendre son territoire et ses valeurs est très fort. On désire amener le client dans une région (toute entière) pour y revenir !

Le bâtiment, le lieu restaurant-hôtel-coworking est vu comme une porte d’entrée vers un tout : lieu, nature, projet, personnes, rencontres… Ce sont toutes des fonctions complémentaires !

 

Pour le 2ème témoignage, Guillaume Berlemont nous rejoint depuis Bruxelles. Il nous expose tout ce qu’il a découvert en pensant à recycler un des plus petits déchets au monde : le mégot de cigarette, qui contient à lui seul plus de 4000 substances chimiques, dont beaucoup de plastique et la nicotine qui tue la nature !

Il propose une solution clé en main pour les entreprises. Avec des cendriers mis à disposition. Ces cendriers avec 2 questions posées qui interpellent le public et provoque une action des gens. Avec ensuite transport, stockage, suivi et recyclage.

Aujourd’hui, seul 9% du plastique produit est recyclé, le mieux est de diminuer sa consommation mais en attendant, il faut trouver des solutions.

L’économie circulaire est encore différente du recyclage qui doit être vu comme la toute dernière solution ! En plus des 3R, on peut ajouter Repenser. Car quand on y pense, le plastique ne peut être recyclé maximum 7 fois.

Wecircular n’est pas (encore) parfait, mais repenser les choses et faire de son mieux est déjà un grand pas vers l’économie circulaire et l’avenir de notre planète !

 

Comme dernier témoignage, nous recevons Adrienne Delacroix, qui a repris la gérance d'un des derniers moulins hydrauliques de Belgique, sa minauterie, sa production de farine à laquelle elle a ajouté la production de pain totalement naturel ! Nous voici transporté au Moulin de Hollange.

 

Il existe depuis plusieurs siècles. Bel exemple d’un retour vers le futur. On n’a pas réinventé la roue mais on y ajoute des techniques plus actuelles. Cet un outil très ancien conçu pour durer et traverser les siècles, sa 2ème roue permet de la production d’électricité.

On peut dire qu’il est durable, son savoir-faire artisanal, puisqu’on y utilise une méthode traditionnelle, où l’outil est l’être humain, qui a son importance, aucune intelligence artificielle n’est ajoutée. Il est aussi naturel par sa meunerie, sa production raisonnée et locale, sa relation durable avec deux agriculteurs pour les matières premières.

Le pain est fait avec eau, farine, sel, et levure… Rien d’autre! On travaille de façon naturelle. On y donne du sens et on utilise ses sens. L’humain et son environnement naturel, social et économique sont au cœur du projet !

Adrienne est avocate de formation mais elle a écouté sa petite voix intérieure pour retrouver un équilibre et son besoin de retrouver un métier qui a du sens. Faire un produit de bouche est un vecteur de bonheur, à faire et à vendre au quotidien. On parle la même langue que les clients et les employés, c’est un cercle vertueux, on propose un super produit avec une Valeur Ajoutée où l’humain est central. On ne crée pas un nouveau besoin mais on travaille un produit de 1ère nécessité : le pain.

 

Nous avons une responsabilité sociétale : le BNB, le Bonheur National Brut… Alors entreprenons, et puis seulement ayons peur, sinon on ne se lance jamais… Alors que nous pouvons TOUS contribuer au BNB !

 

La conférence se termine à des échanges autour d’un délicieux par le traiteur Eric Tartempion !

 

Comment  intégrer le développement durable dans son organisation ? Comment poursuivre le développement de son entreprise en intégrant les trois piliers  du « profit – people – planet » ?

Les initiatives fleurissent de toute part. C’est le moment pour vous d’intégrer l’axe Développement durable dans votre entreprise !

Durant cette rencontre, notre volonté est d’aborder la transition écologique de manière pratiquo-pratique.

Avec l’aide d’acteurs du terrain en cours de transformation et d’autres exemples wallons inspirants nous dévoilerons les clés pour
- identifier les leviers de transformation viable
- saisir les opportunités de marché que cette transition peut signifier pour vous,
- dessiner un plan d’action adapté à la réalité de votre organisation,
- valoriser vos implications pour générer l’enthousiasme autour de votre entreprise ou organisation.

Nous aurons 4 témoignages plus convaincants les uns que les autres!

L'objectif sera aussi de sensibiliser les entreprises à la RSE, leur responsabilité sociale et environnementale, de comprendre l'impact des entreprises sur le développement durable, de comprendre les critères de durabilité et de donner les clés pour devenir une entreprise respectueuse de l'humain et de l'environnement.

Bienvenue à toutes et à tous pour cette rencontre-conférence qui aura lieu au sein même de l'Université de Liège, sur le campus d'Arlon (sur inscription). La conférence sera suivie d'un cocktail de networking.