Orateur(s)
Laurent Riche Administrateur-délégué (Stabilame)
Benoît Michaux Chef de division -Matériaux, Toitures et Performance Environnementale (MATE)- (Cstc)
En collaboration avec la Confédération Construction Province de Luxembourg
Résumé

C’est au sein même de la Confédération Construction à Libramont que nous sommes très bien reçus.

 

Notre premier orateur est Laurent Riche. Menuisier-charpentier de formation, il a développé l’entreprise depuis 1989 à nos jours. Elle est constituée de 3 entités : Riche, Stabilame et Electrobois. Privilégiant la souplesse, il pousse son équipe à faire de l'intégration en mixant les systèmes constructifs pour une rentabilité technique et budgétaire optimale. Il réalise des maisons privées, des bâtiments publics et aime aussi réaliser des bâtiments d’exception. Exemple d’une réalisation d’une passerelle à vélo avec usage de bois local à Liège.

 

Sa particularité est d’être fabricant, installateur et concepteur. Il n’y a pas de bureau externe. Tout se fait en interne pour proposer la meilleure solution. Selon Laurent Riche, s’adapter à la demande est l’avenir du secteur !

Il existe 5 systèmes possibles : poteaux-poutres, ossature, madriers empilés, CLT cloués ou CLT collés (voir aussi plus de détails dans les slides de présentation). Le projet est adapté au client, selon ses envies, ses besoins finaux. Il désire faire une partie lui-même ? Quels sont ses délais ? Goût en  architecture ?

 

Plus la réalisation est complexe ou la demande d’isolation élevée, plus le bois sera moins cher que le bêton traditionnel.

Par exemple, la construction en CLT en horizontal présente l’avantages d’un bâtiment tout de suite étanche à la pluie et au vent. Les étages sont montés et les autres sociétés peuvent déjà avancer.

Il existe des études sur le bien-être des bâtiments en bois, surtout en crèche et dans les bâtiments scolaires. La pollution sonore est moindre aussi lors de la construction.

Le secret, selon Laurent Riche, est la maitrise totale des différents systèmes et leur mixité et le développement du BIM est aussi l’avenir.

 

C’est ensuite à Benoit Michaux du CSTC, de la Centre Scientifique et Technique de la Construction, de nous donner des éléments de réponse sur la l’évolution du marché de la construction bois.

Les systèmes évoluent, les logiques d’intervention sont variées, le constructeur bois mixe, il est obligé et donc il est vraiment un moteur avec sa grande capacité dans l’innovation ! Il est un vecteur toujours en pleine évolution !

 

Le confort acoustique et thermique est constamment amélioré ! Le bois est aussi idéal dans l’évolution du bâtiment en phasage : bâtiment modulable quand les enfants quittent la maison par exemple.

Certains coûts peuvent paraître plus élevés au départ dans le secteur bois mais si le temps de construction est moindre, alors le coût est diminué. Par exemple le blocage d’une route à Bruxelles sur un temps plus réduit diminue les coûts de façon importante.

 

Le CSTC travaille aussi sur la jonction entre les différents éléments constructifs et leur viabilité. Le cycle de vie des produits et des matériaux, le secteur bois n’est pas encore valorisé mais l’importance du recyclage des produits et leur durée de vie augmente. Dans l’avenir, l’impact environnemental de chaque construction sera probablement imposé. Un niveau normatif pourrait être imposé aux entreprises de construction. La notion de déconstruction serait alors réfléchie avant même la construction du bâtiment. Cela dépend aussi des politiques choisies dans l’avenir.

 

Les 2 orateurs nous ont présentés des points de vue très différents qui se complètent sur le secteur bois. Nous les remercions pour leur intervention et nous retrouvons tous ensemble pour le d’un lunch autour de produits du terroir !

 

La construction bois utilise 6 systèmes constructifs. L'utilisation intégrée de plusieurs systèmes apporte des solutions d'optimisation économique et écologique pour les architectes et les investisseurs.  Cette intégration couplée à l'ingéniérie bois, offre des solutions créatives et répond aux chantiers complexes.
 
Pour vous parler de ce sujet, nous recevrons notamment Laurent Riche, administrateur-délégué de la société Stabilame.
 
Nous aurons ensuite le plaisir d'accueillir Benoît Michaux, Responsable de la division “Matériaux, Toitures et Performance Environnementale” et animateur du comité technique “Menuiserie” du CSTC, le Centre scientifique et technique de la construction.
 
Un échange sous forme de questions-réponses sera ensuite proposé pour conclure par un moment de networking autour du lunch.