Orateur(s)
Francis ROSILLON (ULg) et Cécile PIRONET (Cellule du Contrat de Rivière Ourthe)

Face à une ressource partagée entre divers usagers, n’est-il pas opportun de développer des modes de gestion intégrée et participative permettant d’associer tous les acteurs de l’eau ?

Aujourd’hui, une gestion durable de l’eau demande la prise en compte de divers compartiments : les aspects environnementaux et la protection des écosystèmes, la dimension socioculturelle à travers l’implication des usagers de l’eau, la dimension économique et les coûts des services de l’eau en considérant la ressource au sein de son bassin versant.

Le Département des Sciences et Gestion de l’Environnement de l’ULg (campus d’Arlon) développe depuis plus de 20 ans des méthodes d’approches intégrées et participatives dans le domaine de l’eau, d’abord en Europe, pour ensuite adapter la démarche aux réalités de terrain des pays du Sud.

Après avoir présenté le cadre contextuel de la GIRE (Gestion Intégrée des Ressources en Eau), divers témoignages et retours d’expériences tant dans les pays du Nord que du Sud, permettront de prendre conscience de l’importance d’associer les acteurs locaux à la gestion de l’eau et de situer dans quelle mesure les changements climatiques peuvent perturber tant la disponibilité des ressources, que les activités liées à l’eau.

Enfin, la gestion intégrée et participative sera vue sous l’angle pratique, à partir de l'exemple du Contrat de Rivière Ourthe. De plus, la question « les changements climatiques ont-ils, ou non, une influence sur les programmes d'actions du contrat de rivière ? »

Inscription gratuite mais souhaitée : m.lahaye@province.luxembourg.be

Cette conférence est organisée dans le cadre des Mardis du Développement Durable par la Cellule Développement Durable de la Province de Luxembourg et l'Université de Liège et son Campus Environnement d'Arlon.