Orateur(s)
Frédéric Castaings (RND Asbl), Pierre-Antoine Cordy (Ney & Partners WOW), Philippe Courtoy (Lamcol S.A)
Résumé

Dans une première partie, Frédéric Castaings, manager « Forêt-Bois » au sein de l’asbl RND, a présenté différentes constructions bois multi-étages réalisées à l’étranger. Comme par exemple un bâtiment de 53 mètres de haut sur 14 niveaux à Bergen en Norvège, ou encore  l’impressionnante tour HSB de Stockholm, haute de 110 mètres et se répartissant sur 34 niveaux .

Selon lui, les principales motivations à construire en bois pour les maîtres d’ouvrage sont la faible empreinte carbone, la volonté d’innovation et d’exemplarité, la performance énergétique, et les performances structurelles. Parmi celles des concepteurs, on retrouve l’exemplarité du projet et les perspectives de marchés, la performance du bâtiment, la rapidité de construction ainsi que la faible empreinte de carbone.

 

Selon Pierre-Antoine Cordy, partner au sein du bureau d’études Ney & Partners WOW, le contexte de la construction bois est caractérisé par un rejet assez important de beaucoup d’enjeux de projets au niveau de la phase d’exécution. Ce qui conduit à des dossiers d’adjudication incomplets, et le rejet des responsabilités sur les entreprises bois, souvent des TPE ou PME qui ne possédent pas toutes les ressources nécessaires. Cette réflexion a amené le bureau d’études à se repositionner et proposer une nouvelle méthodologie de travail au quotidien. Après avoir présenté bon nombre de projets de construction bois multi-étages, notre second orateur a proposé certaines pistes de développement, à savoir :

-       Continuer la formation dans le secteur, car il y a un gros manque de connaissances à beaucoup de niveaux

-       Professionnaliser l’ensemble du secteur bois pour des projets de grande envergure

-       Insister sur la promotion du secteur

-       Focaliser sur les avantages (construction saine, stockage CO2, rapidité d’exécution,…)

-       Sensibiliser les maîtres d’ouvrage sur les avantages mais aussi les inconvénients de la construction bois (surtout au niveau du prix)

 

Clôturant la séance en beauté, Philippe Courtoy, directeur de la société Lamcol, nous a présenté le projet d’eco-quartier des Closières, à Mont-sur-Marchienne.  Démarré il y a sept ans, ce projet vise à proposer 600 logements groupés et individuels.  Notre troisième orateur a mis en avant les avantages de la construction bois, comme par exemple l’absence de temps de séchage qui permet un avancement plus rapide.  Beaucoup de détails, notamment en ce qui concerne l’acoustique, sont vus en amont. La phase de conception est donc un peu plus longue, mais avec une phase d’exécution plus courte. Pour le développement de la construction bois multi-étages, Philippe Courtoy prône différents éléments, à savoir :

-       Sortir de sa zone de confort

-       Contrer le lobbying puissant du béton en faisant du meilleur lobbying pour le bois

-       Insister sur le stockage carbone que permet la construction bois

-       Une volonté politique de construire en bois, basée sur des bâtiments de référence

-       Pouvoir compter sur une technologie et des compétences dans le secteur

-       Insister sur la rapidité d’exécution de la construction bois

-       Insister sur les faibles nuisances présentes en phase de construction

 

Prenez de la hauteur et découvrez la présentation de Frédéric Castaings (RND Asbl) :

Consultez aussi la présentation de Pierre-Antoine Cordy (Ney & Partners WOW) :
Parcourez enfin la présentation de Philippe Courtoy (LAMCOL S.A) :

« Le 19ème siècle a été celui de l’acier, le 20ème du béton, et si le 21ème était celui du bois ? », - c’est une réflexion que nous proposait le journal Le Soir dans un article daté de 2015. Depuis plusieurs années, la construction multi-étagée bois se développe au niveau mondial.  La Belgique serait-elle trop timide en comparaison ?  Luxembourg Creative vous propose de débattre sur le sujet, et aussi autour de cette question : l’avenir de la construction multi-étages est-il dans le bois ?

Dans une première partie, Frédéric Castaings, manager « Forêt-Bois » au sein de RND Asbl présentera plusieurs exemples emblématiques de constructions réalisées à l’étranger. L’occasion de reparcourir les différentes techniques telles que le CLT, colombages, poteaux-poutres ou encore ossature bois.

Et qu’en est-il  en Belgique ? Pierre-Antoine Cordy, partner au sein du bureau d’études Ney & Partners WOW, fera le tour de la question en présentant les limites du marché belge, et tentera de dégager des pistes éventuelles de développement.

Enfin, pour clôturer en beauté cette rencontre, Philippe Courtoy, directeur de la société LAMCOL, présentera le projet Les Closières, soit le bâtiment en bois le plus haut de Belgique !  D’autres projets seront abordés par notre troisième orateur, comme le dossier du CPAS de Bruxelles (R+3) ou le dossier Invest Immo à Namur (R+5).