Orateur(s)
Vincent Truyens (Comase), Xavier Struyven (Groupe Schuler), Christophe Arnould (AIVE)
Résumé

L’économie circulaire se définit comme « un système économique fondé sur la frugalité, la limitation de la consommation, le recyclage des matériaux ou des services » (Larousse, 2016). Vincent Truyens et Vincent Vanderveken (Comase) sont revenus sur les fondements de cette économie qui permet de baisser les coûts, d’augmenter les revenus et de diminuer les risques. Deux enjeux sont présents : le découplage (consommer moins de matière) et la dématérialisation (privilégier le renouvelable pour rendre le fonctionnement de la société compatible avec celui de la biosphère). Cela est possible en recyclant et en valorisant des déchets comme ressources, en minimisant les émissions dissipatives, en diminuant la consommation de ressources et d’énergies et enfin en « décarbonisant ».  

L’économie circulaire s’articule autour du concept intégrateur des huit « R » : la rationalisation des ressources et des flux, repenser le produit/service, le réemploi, la réparation, la réutilisation, le recyclage,  le réseau des acteurs et la rentabilité. 

 

Xavier Struyven, responsable technique et project manager du Groupe Schuler, est revenu sur le bâtiment Solarwind installé sur l’Ecoparc Windhof, un zoning industriel qui mutualise les bonnes pratiques (regroupement des consommations d’énergie, études de mobilité, etc.). Ce bâtiment réunit tous les éléments qui participent aux plus hauts critères de performance énergétique mais pas seulement. Un mix d’énergie renouvelable est utilisé à son plus haut rendement, la biodiversité y est promue (présence de murs de végétation, de ruches sur le toit, etc.), le cradle to cradle est valorisé (dans l’utilisation des matériaux).

 

Jacques Counet, Directeur des sites d’exploitation, est revenu sur les liens étroits qui existent entre le site AIVE de Tenneville et la société SOREPLASTIC (revalorisation de bâches agricoles). Le site de l'AIVE fournit à la société sa matière première (les bâches usagées), de l’énergie thermique et électrique grâce à son installation de cogénération (1000 MWh/an), ainsi que de l’eau traitée et de pluie (40 000m3/an) nécessaire dans le process. Différentes solutions de traitement sont à l’étude pour revaloriser les déchets issus de ce process par l'AIVE.

 

Trois interventions extrêmement intéressantes que nous vous proposons de redécouvrir ci-dessous.

 

 

La présentation de Vincent Truyens et Vincent Vanderveken (Comase)

 

 

La présentation de Xavier Struyven (Groupe Schuler)

 

La présentation de Jacques Counet (Groupe IDELUX-AIVE)

A l’heure où l’on consomme toujours plus et où les ressources se raréfient, ils sont quelques uns à oser le passage d’une économie linéaire (fabrication – utilisation -  destruction) vers une économie circulaire.  Ce concept économique s’appuie sur sept piliers : l’éco-conception, l’écologie industrielle, l’économie de la fonctionnalité, le réemploi, la réparation, la réutilisation et le recyclage.  Toutefois, force est de constater qu’ils sont peu en Belgique à opérationnaliser ce changement. 

Vincent Truyens, Groupe Comase, présentera en détails le concept intégrateur d’économie circulaire, ses principes, freins, accélérateurs et facteurs clés de succès avant de laisser la parole à deux entrepreneurs qui ont franchi le cap.

Xavier Struyven, responsable technique et project manager du Groupe Schuler, nous parlera d’un bâtiment unique dans la région : Solarwind. Sa conception réunit dans un seul bâtiment tous les éléments qui participent aux plus hauts critères de performance énergétique. Sa triple certification française, britannique et allemande permet de couvrir tous les aspects environnementaux du projet, à toutes les étapes de la vie du bâtiment : conception, construction, exploitation, démolition. Notre orateur ne manquera de revenir sur le projet plus large dans lequel cette construction s’inscrit, l’Ecoparc Windhof ; sans oublier de mentionner quelques projets futurs qui ne laisseront personne indifférent tant les innovations sociales et environnementales sont importantes.

Christophe Arnould, directeur Exploitation du Secteur Valorisation et Propreté de l'AIVE, nous présentera comment la gestion des déchets peut faire partie intégrante du processus d'économie circulaire. Plusieurs synergies industrielles entre des acteurs publics et privées ont vu le jour et permis de créer de l'emploi sur notre territoire. Sur le site de Tenneville, la société Soreplastic utilise une partie des déchets plastiques de l'AIVE comme matières premières pour leur activité. Le process bénéficie également de la chaleur d'origine renouvelable en provenance de l'unité de biométhanisation de l'AIVE… Notre orateur n'oubliera pas de mentionner les autres synergies établies, notamment la valorisation énergétique des déchets de bois ou encore la réutilisation des déchets de construction ainsi que les autres projets à l'étude.

Une rencontre qui se clôturera par un cocktail et marquera la fin de la saison 1 du Forum LUXEMBOURG CREATIVE.

 

Cette rencontre est organisée en collaboration avec le Centre d’Innovation d’IDELUX, dans le cadre du dispositif d’accompagnement des entreprises en économie circulaire, coordonnée par l’Agence pour l’entreprise et l’innovation.