Orateur(s)
Marie-Caroline Detroz (RND asbl), Stéphanie Thiry (La Grande Forêt de Saint-Hubert) et Nathalie Longchamp (Hôtel-restaurant Les 100 ciels)
Résumé

Dans une première partie, Marie-Caroline Detroz, manager « Forêt-Territoires » au sein de l’asbl RND (Ressources Naturelles Développement), nous a présenté les différentes fonctions de la forêt, ainsi que l’origine du projet « Les Forêts d’Ardenne ».
Ce projet se développe autour de quatre massifs forestiers, ayant chacun leur identité propre :


-       La Grande Forêt de Saint-Hubert : autour des légendes et des cerfs
-       La Forêt du Pays de Chimay : autour de la nature préservée
-       La Grande Forêt d’Anlier : autour du slow tourisme
-       La Forêt de la Semois et de la Houille : autour des sports et de la détente

Le côté innovant de l’initiative, c’est de miser sur l’économie de l’EXPERIENCE : on « customise » l’offre touristique pour inviter le visiteur à vivre une expérience. On insiste aussi sur l’aspect « smart destination », soit l’intégration de plus de mobilité douce, du développement durable ainsi que du e-tourisme. Un outil de monitoring de la fonction récréative de la forêt est également en cours de développement, en partenariat avec l’INRA et l’Université de Gembloux. En effet, il n’existait pas de statistiques de fréquentation de la forêt auparavant. Cet outil permettra de faciliter la prise de décision, notamment pour les randonnées.
A souligner aussi l’organisation du Week-end du Bois et des Forêts d’Ardenne organisé en ce mois d’octobre autour du thème de la Wallonie gourmande, qui avait pour objectif de mettre en lumière les acteurs du réseau. La prochaine édition se construira autour de la Wallonie insolite.

Plus d'informations : http://www.rnd.be/

Dans une deuxième partie, Stéphanie Thiry, chargée de mission, nous a présenté le massif de la Grande Forêt de Saint-Hubert. Son objectif ? développer une destination qui permet de dormir « forêt », manger « forêt », et bouger « forêt » !
Le fil conducteur des produits touristiques et de la communication du massif est composé de trois éléments :

-       L’histoire : patrimoine historique lié à la forêt
-       Les légendes, riches dans la région
-       Le cerf, bien connu pour son brâme

L’objectif du massif est de créer un sentiment d’appartenance au niveau des forces vives du territoire : en effet, il est important que les communes et les gens du terrain croient au projet ! Notre deuxième oratrice nous a ensuite présenté quelques produits touristiques de la forêt de Saint-Hubert :

-       Promenades à la carte : création d’une page web et d’une application mobile qui permet au touriste de trouver la balade correspondant à ses envies, en lui donnant des informations utiles comme les périodes de chasse,…
-       Entre Lesse et Lomme : un séjour de 3 jours de randonnée en totale immersion « forêt »
-       Les Saisons de la Photo : expositions permanentes en plein air de photos nature
Elle a aussi insisté sur l’importance de fédérer le réseau d’opérateurs touristiques en une « grande famille », en présentant les critères d’adhésion (voir slides).


Plus d'informations : http://www.lagrandeforetdesainthubert.be/fr
 

L’hôtel-restaurant « Les 100 Ciels » fait partie de ce réseau. Nathalie Longchamp, sa gérante, nous a présenté les particularités de son établissement.
Situé en plein cœur de la Forêt de Saint-Hubert, le site de Les 100 Ciels est un point de chute parfait pour les pilotes de loisirs, entre avril et fin septembre, mais pas uniquement ! En effet, l’établissement propose des séjours randonnées qui accueillent le participant dès le début de la journée. Plutôt que de proposer du contenu « scolaire », les guides nature insistent plutôt sur le le côté « « légendes » et culinaire.
L’hôtel-restaurant est fort fréquenté durant la période du brâme du cerf, pendant laquelle les visiteurs peuvent combiner balade, souper et/ou nuitée sur place.
Les 100 Ciels accueille aussi des groupes jeunesse, avec des séjours en forêt «  à prix cassés » : les participants peuvent dormir dans les chambres de l’hôtel en emmenant leurs sacs de couchage et linge de lit, avec des formules plus simples pour le repas, afin de garantir l’accessibilité du séjour.
Nathalie Longchamp travaille en partenariat avec le Syndicat d’initiative de Saint-Hubert qui possède une antenne sur place, ainsi que l’asbl « Défi nature » avec qui elle organise de nombreuses balades. Elle collabore également avec des guides indépendants et randonneurs individuels. Comme elle nous l’a expliqué, l’hôtel-restaurant Les 100 Ciels est ouvert à tous.

 

Plus d'informations : www.100-ciels.be

 

Retrouvez la présentation de Marie-Caroline Detroz (RND Asbl) :

 

Découvrez aussi celle de Stéphanie Thiry (La Grande Forêt de Saint-Hubert) :

Et si l’attractivité touristique des forêts poussait ses acteurs à se rassembler, et à proposer une offre originale et tendance ?
C’est en tout cas l’ambition du projet « Forêts d’Ardenne », porté par l’asbl Ressources Naturelles Développement.
Une initiative innovante que celle de regrouper des partenaires issus de milieux très différents autour de « massifs ».

Les Forêts d’Ardenne  constituent une destination touristique wallonne représentée par 4 massifs forestiers partenaires du projet, à savoir la Grande Forêt d’Anlier, la Forêt du Pays de Chimay, la Grande Forêt de Saint-Hubert, et la Forêt de la Semois et de la Houille.

Ce 24 octobre, nous vous proposerons une rencontre organisée directement sur les lieux  de la Grande Forêt de Saint-Hubert, en compagnie de différents orateurs :

- Marie-Caroline Detroz, manager « Forêt-Territoires » au sein de l’asbl RND
- Stéphanie Thiry, chargée de projet pour la Grande Forêt de Saint-Hubert
- Nathalie Longchamp, gérante de l’hôtel-restaurant Les 100 ciels  

Grâce à leur intervention, vous connaîtrez mieux le projet, et vous comprendrez comment créer de l’attractivité touristique dans un domaine forestier, tout en préservant le caractère naturel de celui-ci.  

Cet événement est organisé en partenariat avec l'hôtel-restaurant Les 100 ciels.

Logo 100 ciels