Orateur(s)
Denis Genevois, Référent e-Tourisme au Centre de compétence Forem Tourisme
Résumé

Au cours de sa présentation, notre orateur du jour, Denis Genevois, référent e-tourisme au Centre de compétence Forem Tourisme, nous a présenté cinq nouvelles tendances du e-tourisme. 

1)   La disruption avec les Big Players

L’arrivée des géants du web Google et Airbnb a provoqué des changements plutôt brutaux et conséquents. En effet, comment rivaliser à l’heure où des applications proposent des services d’agent de voyage, d’office de tourisme, de super concierge, d’assistant personnel ou encore de guide touristique,  et proposent des expériences particulières ? Notre orateur a insisté sur l’importance de se repenser pour les acteurs du tourisme, et sur le risque de faire l’autruche face à ces nouveaux enjeux.

2)   La réalité virtuelle

La réalité virtuelle (le fait d’être plongé dans un monde qui n’existe pas via un casque par exemple) est à distinguer de la réalité augmentée (on reçoit des informations supplémentaires grâce à son smartphone par exemple). Si elle peut amener à de la créativité, il faudra toujours s’interroger sur sa valeur ajoutée.

3)   L’internet de séjour

Beaucoup d’acteurs touristiques ont tendance à se concentrer sur l’internet de préparation du séjour, or il y a tout un créneau souvent non exploité au niveau de l’Internet de séjour. Le touriste qui arrive sur place a besoin d’autres informations, telles qu’avoir un plan B si la météo n’est pas celle qui était annoncée, ou encore une activité de secours car la fatigue de la famille se fait ressentir,…Le site « J’ai envie.de » l’a bien compris.

4)   La gestion de la relation client, plus qu’un enjeu

Parfois négligée, la gestion de la relation client est primordiale, pour éviter d’être dans une dynamique de clients « one shot ». Il est important d’utiliser des outils de marketing one-to-one. Il faut aussi partir du postulat que l’internaute est « NFB ». Derrière ces initiales, se cachent les termes « neuneu » (se poser la question de l’accessibilité facile aux services), « fainéant » (peu enclin à faire beaucoup d’efforts pour avoir accès à un service) et « bigleux » (90% des internautes ne lisent pas un site mot à mot, c’est pour cela qu’il faut que l’information soit facilement repérable).

5)   Le développement de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle se développe de plus en plus, et on retrouve bon nombre de secteurs déjà « robotisés » comme l’horeca, les soins de santé, les parcs d’attractions,…

Un développement positif qui ne rime pas forcément avec suppression d’emplois, dans la mesure où le robot peut décharger l’humain qui peut alors se concentrer sur d’autres tâches comme la relation client,…

 

Retrouvez la présentation de Denis Genevois (Centre de compétence Forem Tourisme) :

!! Cette rencontre est désormais complète. Pour vous inscrire sur la liste d'attente, vous pouvez envoyer un mail à luxembourgcreative@ulg.ac.be


Premier secteur économique sur la toile, le e-tourisme a aujourd’hui plus de vingt ans. Mais l’heure n’est pas au bilan ; penchons-nous plutôt sur les tendances fortes qui vont marquer le secteur dans un horizon proche.
Entre la folie Pokemon Go et les déboires d’AirBnb, qu’est-ce qui compte vraiment aujourd’hui pour le consommateur ? Qu’attend-il et, surtout, comment coller au mieux aux tendances de consommation actuelle sur le web ?
Denis Genevois,  référent e-Tourisme au Centre de compétence Forem Tourisme, nous propose une conférence dynamique pour faire le tour de la question.