Orateur(s)
Marc Lengelé (MachineSight), Jean-Louis Jacquerie (Safran), François Van Lishout (ULiège - Institut Montefiore)
Résumé

Dans une première partie, Marc Lengelé, technology manager et solution architect au sein de MachineSight, nous a proposé de distinguer l’intelligence artificielle du machine learning et du deep learning. Alors que l’intelligence artificielle est basée sur la reproduction des comportements humains, le machine learning se fonde sur des approches statistiques pour donner aux ordinateurs la capacité d’apprendre à partir de données. Le deep learning quant à lui permet à la machine d’apprendre par elle-même, grâce à un réseau de neurones artificiels qui s’inspirent du cerveau humain. Notre orateur nous a ensuite présenté plusieurs utilisations de l’intelligence artificielle pour l’industrie :

-       La possibilité de trier les pommes de terre des cailloux afin que ces derniers n’endommagent pas les grilles (pour un producteur de pommes de terre)

-       La possibilité de trier des poissons par type et d’en donner le centre de gravité

-       Dans le secteur sidérurgique, le marquage très important des poutrelles mécaniques afin de garantir la traçabilité du produit

-       Dans le secteur pharmaceutique, la meilleure performance de comptage que l’homme au niveau des flacons de vaccins

-       Dans le secteur aéronautique, au niveau de la conformité d’assemblage

-       Dans le secteur agroalimentaire, la réalisation des œufs surprise « Kinder » qui représentent des produits très complexes

Marc Lengelé nous a aussi parlé d’un projet de digitalisation entrepris avec Safran Aero Boosters, grâce notamment aux robots Mira.

 

Notre deuxième orateur était François Van Lishout, docteur ingénieur civil informaticien au sein de l’Institut Montefiore à l’Université de Liège. Selon lui, on ne remplacera jamais l’humain et sa pluridisciplinarité, même si l’intelligence artificielle a sa pertinence dans certains cas et qu’elle permet de tenir compte de données énormes. Il faut plutôt voir une complémentarité homme-machine, plutôt que de se positionner pour l’un ou l’autre.

Après un mot sur le domaine du jeu où l’intelligence artificielle a pu permettre de résoudre certains challenges grâce aux algorithmes, notre orateur nous a présenté le prototype RAGI développé par l’Institut Montefiore. Il se veut une application de l’intelligence artificielle afin d’aider les gens à se retrouver dans un bâtiment, avec différents enjeux :

-       La reconnaissance faciale avec SSH comme détecteur et Arcface pour la reconnaissance des visages

-       La robotique avec système de navigation qui inclut :

  • La localisation
  • Le calcul de trajectoire
  • Le suivi de trajectoire
  • L’évitement d’obstacles

François Van Lishout a conclu son exposé avec un mot sur l’industrie 4.0 et son impact sur le marché de l’emploi : s’il est évident que certains métiers vont disparaître, d’autres vont voir le jour, en combinant les compétences de l’homme et de la machine.

 

Découvrez les slides de Marc Lengelé - MachineSight : 

 

Retrouvez la présentation de François Van Lishout (ULiège - Institut Montefiore) :

L’intelligence artificielle est au cœur des axes stratégiques de la Wallonie et des entreprises. Pourtant, l’intelligence artificielle et la vision intelligente sont encore peu utilisées au niveau même des outils de production. Les domaines d’application sont pourtant nombreux.

A travers différentes situations concrètes, Marc Lengelé, technology manager au sein de la société MachineSight, présentera une mise en perspective appliquée au terrain industriel. Il sera accompagné de Jean-Louis Jacquerie, chef de projets investissement et responsable du programme d’intelligence artificielle chez Safran.
RAGI, c’est le nouveau système de Reconnaissance, Accueil et Guidance basé sur l’Intelligence artificielle, développé au sein de l’Institut Montefiore de l’Université de Liège. François Van Lishout, docteur ingénieur civil informaticien, vous présentera ce prototype, et vous expliquera aussi d’autres projets en I.A, notamment dans le domaine du jeu.