Orateur(s)
Jean Vander Elst (Groupe Colibris-Famenne), Nicole Willem (Réseau Transition)
Résumé

Pourquoi des citoyens décident de reprendre la main ? C’est la première question sur laquelle se sont penchés nos orateurs Nicole Willem  de Réseau Transition et Jean Vander Elst du Groupe Colibris-Famenne.

On peut évoquer plusieurs raisons comme la diminution des ressources ou les changements climatiques,…

En tout cas, la question du sens de la vie est importante : faut-il subir ou construire ?

Pour nos deux orateurs, c’est la deuxième option qui semble vitale. Construire, mais sur d’autres valeurs.

 

La Charte du Mouvement Colibris repose sur différents éléments :

- La sobriété heureuse : c’est l’idée qu’il ne faut pas forcément dépenser un tas d’argent pour être heureux dans la vie

- L’agroécologie : il faut être attentif à la qualité de la terre

- La relocalisation de l’économie

- Une autre éducation : à la compétition, préférer la collaboration, et privilégier entre autres une éducation plus axée sur la nature

 

Le Groupe Colibris-Famenne, premier groupe belge, rassemble une série d’initiatives telles que :

-       Le Groupe local Terres en Vue

-       Le Groupe des marchés fermiers

-       Une dynamique de soutien aux jeunes/nouveaux producteurs

-       La participation à des événements locaux, comme le festival Terre Ferme

-       L’Ecole des Petits Chemins et sa pédagogie novatrice

-       Le projet Oasis, soit un terrain potager collectif associé à des techniques de permaculture et de formation des citoyens à ces techniques

 

Le concept de Villes et Initiatives en Transition se décline en plusieurs principes dont :

- La résilience locale : c’est la capacité d’une communauté à rebondir face à un choc

- L’autonomie énergétique : actuellement, si les agriculteurs bloquent les routes pendant 3-4 jours, les supermarchés ne sont très vite plus approvisionnés. Des communautés proposent des alternatives, c’est le cas de la commune française de Ungersheim qui a installé des panneaux solaires permettant de répondre aux besoins d’une cuisine collective à destination de l’ensemble des habitants du village (dans l’optique d’établir aussi l’autonomie alimentaire).

 

Le Groupe Rochefort en Transition rassemble aussi différentes initiatives telles que :

-       Le Groupe Semences, groupe de partage de semences et les actions de sensibilisation qui y sont liées

-       La monnaie locale le Voltî

-       L’animation de lieux de débats

-       Le covoiturage au sein de l’école primaire

-       Le partenariat avec la bibliothèque et le rayon « transition » spécialement créé

-       Des pièces de théâtre de sensibilisation

L’objectif est d’être en lien avec ce qui se passe déjà dans la commune, car une transition est déjà en route (système d’échange local de services, biens et savoirs, GAC de produits locaux et de saison…)

En conclusion, on peut parfois se demander quel impact ont des initiatives individuelles. Or il existe « un million de révolutions tranquilles ici et partout dans le monde ».

A l’image du colibri qui transporte des gouttes d’eau pour éteindre un feu de forêt, le citoyen peut donc, à son niveau, être vecteur de transition et de changement.

 

Jean Vander Elst du groupe Colibris-Famenne et Nicole Willem pour le Réseau Transition nous monteront comment le citoyen, lui-même, peut-être vecteur de changement, pour ne pas dire de transition dans sa manière de consommer, de se déplacer, de se nourrir, de travailler, de collaborer, etc. En Wallonie, la région de Rochefort voit naître depuis plusieurs années diverses initiatives à cette fin.

Le groupe Colibris-Famenne fait partie du mouvement Colibris. Il s’agit du premier groupe initié en Belgique, créé en janvier 2011 (6 autres groupes se sont constitués depuis.). Il s'agit d'un mouvement de citoyens décidés à construire ensemble une société plus respectueuse de la terre, de l'humain et du vivant. Chacun et chacune est invité à faire sa part dans tous les domaines de la société (l'agriculture, l'éducation, la santé, l'économie, l'énergie, etc...). La famille locale des Colibris-Famenne compte une trentaine de membres actifs, tous bénévoles, et plus de 500 sympathisants. Plusieurs sous-groupes sont actifs dans la région ; citons entre autres :

- le groupe local « Terre-en-Vue » : 30 familles ont sorti 10 ha de la spéculation foncière via la coopérative citoyenne pour mettre ces terres nourricières au service d'une agriculture paysanne.

- le Marché fermier mensuel

- le groupe éducation qui réunit plusieurs familles de la région autour de questions éducatives et d'enseignement. Ce groupe est commun au mouvement Transition local.

le groupe de soutien aux jeunes maraîchers bio locaux

- le groupe événement (en lien avec le Centre Culturel de Rochefort, le Petit théâtre de La grande Vie, et d'autres associations locales) autour de la sensibilisation des citoyens sur les questions de notre patrimoine rural.

Autant d’initiatives sur lesquelles reviendront nos deux orateurs Jean Vander Elst et Nicole Willem.